foret4
Niveau 2 - Pratique avancée
Séminaire de 2 jours soit 14 heures de formation

Objectifs

Il s'agit de savoir gérer une situation où le Codéveloppement s'adresse non seulement à des participants qui se rassemblent mais de fait à un collectif, une entité, un département, avec une demande ou un objectif collectif et donc un commanditaire. Il s'agit alors d'une intervention avec une ingénierie pédagogique au service de la transformation de l'entité.

Programme

J1
1 – Mesurer les enjeux d'une intervention
Lorsque les participants appartiennent à un même collectif, lorsqu'ils ont des enjeux de travail entre eux, lorsqu'un commanditaire fait une demande pour les managers d'une entité, alors il ne s'agit plus seulement d'une animation mais bien d'une intervention.
Sur ce plan le Codéveloppement nécessite une approche particulière. En effet :
- un objectif doit être dégagé
- des résultats concrets doivent pouvoir être dégagés
- la confidentialité doit être articulée avec la nécessité d'un reporting probant
- la composition des groupes doit être réalisée avec un soin particulier
- l'implication des dirigeants et commanditaires est nécessaire et délicate.
- l'intervenant doit avoir une vue très claire de ce qui fait partie du cadre d'intervention à tenir
La mise en commun des difficultés et l'études de cas typiques alertera sur les points d'attention.

On vérifiera enfin avec vigilance dans quelles situations le Codéveloppement est adapté - n'est pas adapté - est utilisable dans certaines conditions (par exemple Conflits entre services ? Codir ? etc.)

En conclusion sera proposé un référentiel des 7 Compétences d'une Intervention faisant appel au Codéveloppement.

2 – Superviser une problématique d'intervention
Une séance, conduite successivement par 2 participants. Ce sera déjà une supervision des compétences d'animation et en même temps bien sûr une supervision d'une situation réelle d'intervention comportant une problématique.
On en dégagera les points concernés des 7 Compétences d'Intervention

Il y aura un effet sur le fonctionnement collectif. Ce qui requiert des savoir-faire particuliers :
- savoir clarifier / négocier avec le commanditaire
- savoir concrétiser, partager des objectifs
- identifier les 10 impacts essentiels du Codéveloppement
- savoir organiser des remontées de résultats vers les commanditaires
- savoir gérer le suivi

J2
3 – Se mettre en situation de vendre et piloter une intervention
Les participants seront plongés dans une situation d'intervention, un cas d'entreprise dans lequel des responsables RH et formation sont favorables à répondre par le Codéveloppement pour un enjeu d'évolution de l'entreprise en rapport avec sa stratégie et avec les derniers baromètres du climat social. Dans cette situation, malheureusement, les dirigeants sont réticents et les managers incertains et surchargés....
Ce cas permettra, à travers des analyses mais aussi des jeux de rôle, d'approfondir les 7 Compétences d'intervention
- Savoir proposer le Codéveloppement et répondre aux objections, en s'adaptant aux interlocuteurs
- Savoir clarifier une demande connectée au Codéveloppement et dégager des objectifs concrets
- Savoir construire un partenariat avec un commanditaire
- Savoir piloter le lancement et le suivi, et gérer la question du volontariat
etc.

Dans ces compétences, on accordera une place particulière à celle qui semblerait venir en dernier :
- Savoir évaluer les impacts d'un groupe de Codéveloppement pour rendre les remontées pertinentes et convaincantes
On s'appuiera alors sur le résultat d'une étude qui dégage "Les 10 impacts du Codéveloppement"

4– Mesurer la portée d'une séance "Coup de Pouce"
Une séance de Codéveloppement n'obtient son plein effet qu'avec une durée de 2h30 / 3h.
Ce plein effet comprend notamment le fait que les participants découvrent leurs propres grilles de lecture, aient le recul et le temps pour se mettre en question et dégager des apprentissages.
Une séance courte (1h30) peut être utile mais bien plutôt en termes de résolution de problème et d'entraide. Nous l'appelons "Coup de Pouce".
Les participants vivront donc une telle séance "Coup de Pouce" pour en mesurer concrètement les effets, l'intérêt et les limites, afin de percevoir dans quels contextes elle peut avoir sa place dans une intervention.

5– Obtenir un feed-back sur la posture de facilitation
A partir des journées de stage vécues ensemble, des feed-back peuvent être partagés entre les participants pour dégager des points forts, des points de progrès, des ressentis, sur les postures de facilitation à travers l'ensemble des travaux. Ce sera l'exercice du Kaléidoscope, utile pour aider chacun à dégager son plan de progression.

Méthode

Alternance d'exposés, de cas, de mise en pratique, et de débriefings

Durée : 2 jours soit 14 heures de formation
Pré requis : avoir suivi le cycle 2 et avoir depuis animé au moins 8 séances avec 2 groupes différents